La climatisation solaire idéale pour parer les pics de consommation d’électricité estivale

Jeudi 26 juillet à 12h40 précisément, RTE a annoncé une consommation électrique de 58.177 mégawatts (MW), en France. Un pic en partie attribué aux très fortes chaleurs qui sollicitent les climatisations. De quoi plébisciter l'énergie solaire qui répond parfaitement à cette problématique météorologique !

C'est un fait. Les pics de consommation en électricité ne sont pas seulement réservés au mois d'hiver. Avec les très fortes températures comprises entre 34 et 37°C qui accablent le territoire, la consommation d'électricité augmente avec l'utilisation des ventilateurs, et des climatisations. A chaque degré supplémentaire, la consommation d'électricité augmente de 500 mégawatts. Autre donnée à prendre en compte, l'activité économique, qui est loin de s'être arrêtée en période estivale. «13 heures correspond à la conjonction de plusieurs événements: les ordinateurs continuent à fonctionner, le tertiaire et les industries continuent à fonctionner, les ventilateurs et les climatiseurs tournent à plein à ce moment-là, car c'est la période de plus forte chaleur», détaille Frédéric Charlet, directeur du Centre National d'exploitation du Système RTE. «C'est également l'heure de manger. Les ménages se font à manger, utilisent les plaques, utilisent les fours, les frigos sont ouverts, refermés, ce qui amène des consommations d'électricité supplémentaire à ce moment-là».

L'énergie solaire, la solution anti canicule

Dans ce contexte, l'énergie solaire photovoltaïque apparaît comme la solution idéale pour passer ces pics de consommation. A 13h00, la production solaire est parfaitement en phase avec cette demande estivale qui s'accroit chaque année davantage. Une synergie évidente ! Elle l'est d'autant plus que les outils de production nucléaire n'apprécient guère les périodes de fortes chaleurs pour des problèmes évidents de refroidissement des réacteurs en bordure de cours d'eau à l'onde tiède. En ces périodes de fortes chaleurs, l'efficience du parc nucléaire est loin d'être optimale. RTE reconnaît d'ailleurs des moments un peu délicats cependant bien gérés grâce à une anticipation de tous les instants. Les centrales solaires apparaissent ainsi comme la solution anti canicule la plus pertinente. Et le réchauffement climatique ne fera qu'amplifier ces phénomènes de pics estivaux…

http://tecsol.blogs.com/.a/6a00d8341bfe5d53ef022ad35e234c200c-popup